Quelle hélice pour mon bateau ?

Hélice bateau

Publié le : 12 juillet 20216 mins de lecture

Un bateau est propulsé à l’aide d’une hélice utilisant la puissance du moteur. Pour avoir une puissance optimale, il faudra, alors, choisir avec soin cette pièce qui est d’une importance capitale. Qu’il s’agit d’un voilier ou d’un bateau à moteur, quelques critères devront, alors, être pris en compte pour faire le bon choix de l’hélice. Parmi ces critères, vous pouvez citer le diamètre de l’hélice, le pas, le nombre de pale ainsi que le matériau de conception. Vous avez le choix entre différents matériaux de conception. Vous pouvez choisir une hélice alu par exemple. le type d’hélice à choisir dépend, aussi, du programme de navigation, du type de bateau et du régime moteur de ce dernier.

Le diamètre de l’hélice, un critère important

Le diamètre de l’hélice d’un bateau est en général exprimé en pouces. Pour connaitre cette dimension, il vous faudra délimiter un cercle autour des pales. Vous pouvez, aussi, prendre la mesure de la distance entre l’extrémité d’une pale et le centre du moyeu (rayon de l’hélice). Vous n’aurez, ensuite, qu’à multiplier par deux le rayon pour obtenir la mesure du diamètre. Pour mettre l’hélice en mouvement, plus le moteur sera sollicité suivant le diamètre de l’hélice. Les dimensions d’une hélice sont exprimées par exemple de la forme 15×31. Le chiffre le chiffre 15 désigne le diamètre de l’hélice en pouces (1 pouce est égale à 2,54 centimètres, 15 pouces sera équivaut alors à 38,1 centimètres). Le second chiffre qui est le chiffre 31 désigne le pas de l’hélice, toujours exprimé en pouces (31 pouces est équivaut à 78,74 centimètres). Il vous faudra, alors  connaitre la bonne taille de l’hélice à utiliser avec votre bateau. Si vous choisissez une hélice trop petite, le moteur de votre bateau sera moins sollicité, donc vous n’aurez pas assez de puissance. Par contre, avec une hélice trop grande, le moteur pourra ne pas arriver à faire tourner l’hélice. Vous pouvez trouver facilement une hélice alu en ligne ?

Le pas de l’hélice

Le pas de l’hélice est la distance sur laquelle elle arrive à réaliser un tour complet sur elle-même. Le constructeur du moteur a établi une plage de régime maximum. Pour atteindre cette régime, il vous faudra faire le bon choix du pas le l’hélice à installer sur votre bateau. Avec des hélices possédant un petit pas, les démarrages seront plus nerveux. Vous aurez, alors, une meilleure reprise lors des démarrages. Les hélices à petit pas sont, alors, plus adaptées si vous pratiquez par exemple des sports tractés avec votre bateau. Le seul problème est que le moteur ne pourra jamais atteindre un régime haut. Avec un petit pas, la vitesse maximale du bateau ne pourra pas, alors, être atteinte. Dans le cas contraire, avec un pas trop long, vous aurez besoin de beaucoup de puissance pour démarrer le bateau. Le moteur ne pourra pas, alors, accélérer de manière optimale avec une hélice à petit pas. Il faudra, ainsi, choisir le pas d’hélice idéal. Un pouce de pas de plus ou de moins en général vous fera perdre ou gagner aux environs de 300 rpm, c’est-à-dire 300 tours par minute. Il vous faudra, alors, trouver un bon compromis. Avec un pas plus court, le comportement du bateau sera moins sécurisant, le rendement sera moins intéressant, la consommation sera plus élevée mais vous aurez quand même un déjaugeage plus foudroyant. Avec un pas trop long, le démarrage sera plus long mais vous bénéficierez d’une meilleure vitesse de pointe. Pour faire le bon choix, il vous faudra, alors, opter pour la méthode empirique qui consiste à faire des mesures avec des essais.

Le nombre de pales

Pour un meilleur compromis entre performance et confort, vous pouvez choisir une hélice à trois pales. Elle est la plus utilisée. Par contre, si vous naviguez à faible vitesse sur un voilier par exemple, vous pouvez choisir deux pales. Au contraire, si votre bateau sert à pratiquer des sports tractés, il est recommandé d’utiliser des hélices à 4 pales. Ainsi, vous pourrez bénéficier de plus d’adhérence lorsque vous êtes à bas régime. L’inclinaison des pales est, aussi, importante. Le tourbillon que l’hélice produit sera réduit suivant l’importance des anges de pales. Ainsi, la poupe du bateau pourra être plus soulagé et la performance globale pourra être améliorée. En petite plaisance, la plus commune qui est la plus polyvalente est l’hélice alu à trois pales. Plus vous aurez de pales, plus le bateau sera stable. C’est pour cette raison que les hélices à 4 ou à 5 pales sont utilisés par les bateaux qui naviguent très trimés.

Le matériau de conception de l’hélice

En ce qui concerne le matériau de conception de l’hélice, l’aluminium est le matériau le plus utilisé pour les bateaux possédant un moteur avec une puissance inférieure à 100 cv. Une hélice alu est plus économique par rapport à une hélice en inox. Par contre, elle est moins solide. En cas de choc, l’hélice en alu peut se casser facilement. Si vous cherchez, alors, une hélice robuste, mieux vaut opter pour une hélice en inox. Par contre, elle est trois à quatre fois plus cher que celle en alu.

Plan du site