Acheter un bateau neuf ou d’occasion: toutes les démarches administratives

Publié le : 01 avril 20224 mins de lecture

L’achat d’un bateau est une évidence pour les amoureux de la mer. Avoir son propre navire pour profiter d’une belle journée au milieu de l’océan est le rêve de beaucoup de gens. Actuellement, il est possible de  choisir des machines d’occasions ou pour ceux qui peuvent le permettre d’aller vers les nouveautés. Quoi qu’il en soit, les démarches administratives restent une obligation à ne pas minimiser lorsqu’il est question d’acquérir un tel engin.

Les démarches selon le bateau

L’achat d’un bateau quel que soit le type doit prendre en compte certaines formalités administratives. Il est important de savoir que l’achèvement de ces démarches doit être effectué au plus tard un mois après la signature de l’acte de vente entre l’ancien propriétaire et l’acheteur. Pour connaître les différentes étapes que vous devez franchir, vous devez considérer le genre de navire que vous avez acquis. Les démarches officielles dépendent de sa dimension et surtout de la puissance de son moteur. Pour une barque dont la longueur ne dépasse pas les 7 mètres, l’immatriculation est le seul point à considérer. Il s’agit dans ce cas de demander auprès des responsables un numéro afin d’identifier votre bateau. Cette immatriculation est indispensable pour que votre machine puisse être identifiée de manière claire au niveau de l’administration. Et ce détail sera aussi très utile dans le cas où vous aurez besoin d’être secouru à bord de votre navire.

Des droits à considérer

Il ne suffit pas de procéder à l’achat et de naviguer sur son bateau. Pour que votre engin reste en règle, il faut prendre en compte sa francisation. Quelques formulaires doivent être terminés et une demande doit être réalisée dans les locaux de la douane. Pour que vous puissiez naviguer librement avec votre navire, il est nécessaire de payer un droit chaque année. Une somme qui vous permettra de garder la francisation de votre barque dans les normes. Le montant n’est pas identique pour tous les engins et dépend des caractéristiques de chaque bateau. En ce qui concerne les machines d’occasions, les démarches sont plus simples étant donné qu’elles ont déjà un numéro d’immatriculation et vous n’aurez plus besoin de réaliser la francisation. Seul le nom du propriétaire devra être changé et le vendeur se chargera de tout.

Un bateau d’occasion ou un navire neuf ?

Les démarches administratives sont des détails très importants mais le choix du bateau est une toute autre histoire. Avant de miser sur un navire et toutes les formalités qui vont avec, il est utile de prendre en considération quelques détails qui vous aideront à déterminer le voilier qui vous convient. Un bateau neuf sera accompagné par les nouvelles technologies et sera surement plus confortable. Etant une machine neuve, vous n’aurez pas à faire des travaux de réparations supplémentaires. Mais d’un autre côté, un navire d’occasion sera plus abordable. Avec une assurance plus modeste, un bateau ancien peut aussi être avantageux. Bref, que vous soyez plutôt dans les anciens modèles ou dans les bateaux neufs, diverses formalités vous attendent afin que vous ayez une barque qui peut circuler librement.

Plan du site