Quel permis bateau pour quelle navigation ?

Publié le : 01 avril 20224 mins de lecture

Naviguer en bateau en pleine mer, un fleuve, une rivière ou sur un plan d’eau fermé peut nécessiter un permis selon les caractéristiques de l’embarcation. Mettre les voiles avec un catamaran, un voilier ou un dériveur ne requiert aucun permis mais dès lors que l’embarcation est motorisée, le permis devient obligatoire. Pour de nombreux pays comme la France, le permis bateau est notamment subdivisé en différents permis donnant chacun accès à un type de navigation.

Permis plaisance eaux et grandes eaux intérieures

Le déplacement en bateau motorisé dans des eaux intérieures nécessite le permis plaisance eaux intérieures pour naviguer légalement. Accessible dès l’âge de 16 ans, ce permis permet de piloter une embarcation d’une puissance supérieure à 6 chevaux et une longueur inférieure à 20 m sur des rivières, canaux, étangs ou lacs. En outre, une épreuve théorique sous forme de QCM et une épreuve technique testant les compétences du candidat doivent être réussies pour décrocher le permis plaisance eaux intérieures.

Dans le cas où le véhicule nautique mesure plus de 20 m de long, l’option plaisance grandes eaux intérieures est requis. Correspondant à une extension de permis, l’obtention du permis eaux intérieures est obligatoire avant de pouvoir y prétendre, et le candidat doit être également âgé de 18 ans. Il n’y a donc pas réellement d’épreuve théorique mais l’épreuve technique est répartie sur une période de 9 heures pour valider l’apprentissage.

Le pied marin : permis côtier

Le permis côtier est destiné aux personnes naviguant dans une limite de 6 milles d’un abri (11,11 km) et peut être passé dès l’âge de 16 ans. En effet, ce permis permet de circuler à bord d’un bateau motorisé à toute heure de la journée et lève les restrictions de puissance ainsi que de taille appliquées par le permis eaux intérieures. Par ailleurs, l’option côtière permet aussi de naviguer en bateau à moteur sur des plans d’eau fermés en plus d’autoriser l’usage d’un équipement radio VHF. Une épreuve théorique et technique sont également à valider pour obtenir ce permis, qui représente d’ailleurs un prérequis pour accéder au permis hauturier.

Parmi les différents permis bateau existants, le permis hauturier est la seule option autorisant le détenteur à naviguer en haute mer, c’est-à-dire au-delà de 6 milles. Ce dernier peut toujours naviguer sans restrictions et il n’y a pas d’épreuve technique à passer pour l’obtenir. Toutefois, l’épreuve théorique se révèle notamment plus complexe, car elle nécessite la maîtrise de certaines compétences (anticiper la météo, reconnaître les phares, etc.) et d’équipements spécifiques (lecture d’une carte marine, utilisation du compas, etc.).

Plan du site